comment développer sa résistance physique pour les combats ?

octobre 15, 2023

L’entraînement physique est l’arme secrète de tout athlète qui se respecte. Il est le terrain sur lequel s’exerce la préparation d’un combattant, qu’il soit boxeur, lutteur ou pratiquant d’arts martiaux. Comment développer cette force, cette endurance qui vous permettra de tenir tête à votre adversaire, de résister à ses coups tout en ayant assez de souffle pour lui porter les vôtres ? Nous vous expliquons tout dans cet article, pour vous aider à forger un corps de combat résistant et puissant.

Le travail des muscles pour la boxe: de l’importance de la musculation

Le combat, qu’il soit pratiqué au niveau amateur ou professionnel, demande un travail de préparation physique intense. C’est là que la musculation entre en jeu. Sa pratique permet de renforcer et de tonifier les muscles, ce qui est essentiel pour les athlètes qui désirent développer leur puissance de frappe et leur résistance. Lorsqu’il s’agit de boxe, la musculation est incontournable.

Cela peut vous intéresser : comment bien s’étirer après un combat intense ?

La musculation ne se limite pas à un renforcement de la masse musculaire. Elle contribue également à l’augmentation de la force, de l’endurance, de la puissance et de l’explosivité. De plus, le soulevé de barre, l’un des exercices phares de la musculation, est idéal pour développer la puissance de frappe.

L’endurance, clé de la performance en combat

L’endurance n’est pas seulement utile aux coureurs de fond ou aux cyclistes. Dans le domaine du combat, elle est tout aussi importante. En effet, peu importe la puissance de vos coups si vous êtes à bout de souffle après quelques minutes d’effort.

Lire également : comment bien s’étirer après un combat intense ?

Votre endurance est donc votre capacité à maintenir un effort sur la durée. En combat, elle vous permettra de résister aux attaques de votre adversaire, d’absorber ses coups, tout en gardant assez d’énergie pour contre-attaquer. Pour améliorer votre endurance, il faut donc travailler votre cardio. La course à pied, le vélo, la natation, les burpees, le saut à la corde, sont autant d’exercices cardio qui vous aideront à gagner en endurance.

Phase de préparation : le travail de la puissance

La préparation d’un combattant ne s’improvise pas. Elle doit être programmée, prévue, organisée en fonction des caractéristiques de l’athlète et des objectifs à atteindre. L’une des phases clés de cette préparation est le travail de la puissance.

La puissance, c’est la capacité à produire un effort intense en un minimum de temps. Elle est déterminante dans les sports de combat, où il faut être capable d’envoyer des coups forts et rapids. Le travail de la puissance passe par des exercices spécifiques, comme le soulevé de terre, les tractions, les squats, mais aussi par des exercices d’explosivité, comme les sprints, les sauts, les frappes sur sac.

Exercices pour le travail de la résistance musculaire

La résistance musculaire est une autre composante essentielle de l’entraînement du combattant. Elle correspond à la capacité des muscles à résister à la fatigue lors d’efforts prolongés.

Pour travailler votre résistance musculaire, vous pouvez pratiquer des exercices de musculation classiques, mais en augmentant le nombre de répétitions et en diminuant les temps de repos. Parmi les exercices les plus efficaces, on peut citer les pompes, les tractions, les squats, les soulevés de terre, les haltères, ou encore les exercices au poids du corps.

L’explosivité, pour des coups puissants et rapides

L’explosivité est la capacité à produire une grande quantité d’énergie en un minimum de temps. En combat, elle se traduit par des coups puissants et rapides, qui peuvent surprendre l’adversaire et déterminer l’issue du match.

Pour travailler votre explosivité, il faut pratiquer des exercices qui sollicitent plusieurs groupes musculaires en même temps, comme le soulevé de terre, le squat sauté, le sprint, les frappes sur sac… Ces exercices doivent être réalisés à haute intensité, en privilégiant la qualité de l’exécution plutôt que la quantité.

Renforcement des membres inférieurs pour une meilleure stabilité

La préparation physique pour le combat ne se limite pas uniquement à la partie supérieure du corps. Les membres inférieurs jouent un rôle tout aussi crucial dans la performance globale d’un combattant. Ils fournissent la stabilité nécessaire pour maintenir une bonne position de combat et générer de la puissance lors des frappes.

Un combattant aux jambes faibles aura du mal à maintenir son équilibre, à esquiver les attaques de l’adversaire et à lancer des coups puissants. Par conséquent, l’entraînement des jambes est une partie indispensable de la préparation physique pour les sports de combat.

Pour le renforcement musculaire de vos membres inférieurs, vous pouvez inclure des exercices tels que les squats, les lunges, les deadlifts et les step-ups dans votre routine d’entraînement. Vous pouvez également pratiquer des exercices de pliométrie comme le drop jump pour améliorer votre explosivité. Ces exercices renforceront vos muscles des jambes, amélioreront votre stabilité et augmenteront votre capacité à produire des coups puissants.

Musculation du tronc pour un corps de combat résistant

La sangle abdominale et les muscles du dos sont le lien qui unit les membres supérieurs et inférieurs. Ils participent activement à la transmission de l’énergie générée par le corps lors des mouvements, notamment lors de la frappe. Un tronc fort et stable est donc indispensable pour un combattant.

Les séries de répétitions d’exercices tels que les crunches, les planches, les sit-ups et les Russian twists sont très efficaces pour renforcer ces muscles. N’oubliez pas non plus d’intégrer des exercices pour le bas du dos, comme le soulevé de terre ou le good morning, pour garantir un renforcement musculaire équilibré.

Un tronc solide et résistant va non seulement améliorer vos performances lors des combats, mais aussi prévenir les blessures en stabilisant votre corps lors de mouvements brusques ou en résistant aux coups de poing de l’adversaire.

Conclusion

Le développement de la résistance physique pour les combats ne se résume pas simplement à des heures passées à la salle de gym à soulever des poids. Il s’agit d’une combinaison élaborée de différentes méthodes d’entraînement qui doivent être mises en œuvre avec soin et précision pour garantir une préparation physique adéquate. Que vous pratiquiez la boxe, les arts martiaux, ou que vous vous prépariez simplement à un cours de self-défense, l’importance de la musculation du corps ne peut être sous-estimée.

Le travail sur l’endurance, l’explosivité, la puissance, la résistance musculaire, le renforcement des membres inférieurs et la musculation du tronc sont autant de composantes essentielles de cet entraînement. Chacune a son importance et contribue à forger un corps de combat prêt à affronter tous les défis.

Souvenez-vous, votre condition physique est un atout majeur dans tout combat. Prenez le temps de bien vous préparer, de prendre soin de votre corps et de suivre les conseils donnés dans cet article. Votre corps vous remerciera lors de votre prochaine confrontation sur le ring.